fbpx
promotion gestion de pages facebookOffre gestion de pages facebookGestion de page facebook
  • Demo Image

Le paiement à la livraison dans les sites de e-commerce demeure un des modes de paiement les plus utilisés. Certes plusieurs clients adoptent les virements bancaires ou le paiement par carte bancaire mais certains optent encore pour le paiement à la livraison pour diverses raisons.

Paiement à la livraison les clients ciblés

Malgré les millions de transactions financières électroniques opérées quotidiennement sur les sites de e-commerce, certains clients préfèrent le paiement à la livraison. Cette frange de consommateurs ne doit pas être négligée par les boutiques en ligne.
En effet les clients privilégiant ce mode de paiement peuvent être des personnes âgées qui ne sont habitués qu’avec le paiement par argent liquide.
Autres clients appartenant à cette catégorie, ceux qui par principe n’admettent pas une dématérialisation de l’opération d’achat. Ils ne sont à l’aise qu’en payant par argent liquide.
D’autres tout simplement craignent que leurs coordonnées bancaires ne soient volés et que leurs cartes servent à faire de nombreuses transactions sur Internet.

Pourquoi le paiement à la livraison est proposé ?

Le paiement à la livraison dans le e-commerce demeure un mode paiement privilégié par un nombre non négligeable d’acheteurs. Ceci s’explique par ce qui suit :

  • La réticence de cette catégorie de clients à payer par carte bancaire par peur d’être victime d’une arnaque sur Internet. En effet la fraude avec ce mode de payement est monnaie courante. Par conséquent le manque de confiance dans le paiement électronique est tout à fait légitime.
  • La possibilité d’être remboursé plus facilement au cas où le client n’est pas satisfait du produit acheté. Par contre le paiement par chèque ou par carte bancaire engendre un remboursement plus long.
  • La garantie de ne payer que si l’on a reçu effectivement le produit commandé. En effet, pour les autres modes de paiement, ce dernier se fait à l’avance avant même que l’article ne soit parvenu au client.

Partager

Haut de page